Suivi herpétologique pour le projet de renouvellement et d'extension d'une carrière sur les communes de La Palme et Port-la-Nouvelle (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Des terrains compensatoires doivent être rouverts en veillant à conserver une mosaïque d’habitats naturels et des lisières favorables, aux Reptiles notamment. En vue de l'évaluation des actions de gestion de ces milieux naturels, un état initial de la richesse et diversité spécifique est demandé pour chaque groupe d’espèces visé par la dérogation (Reptiles et Oiseaux), pendant (chaque année les 5 premières années, puis tous les 5 ans) et après la restauration (jusqu'à l'année N+30, soit 2048). Dans ce cadre, Ecodiv est missionnée pour mener à bien l’état initial des Reptiles sur la surface de compensation, soit environ 40 hectares.

Les commentaires sont fermés.