Les chauves-souris à l'honneur sur les sites Natura 2000 des gorges de la Clamoux et de la Malepère !

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Les élèves des écoles de Cabrespine (17 octobre), de Roullens (21 novembre) et de Montréal (22 novembre) ont pu bénéficier d'animations financées par Carca Agglo. Jean Muratet a mis tout en œuvre pour les sensibiliser à ces merveilleux mammifères, pourtant encore l'objet de préjugés... Présentation d’un diaporama sur l’écologie des chauves-souris ; sortie à proximité de l’école, afin de permettre aux élèves d’appréhender les éléments favorables et défavorables aux chauves-souris ; projection du film Une vie de Grand Rhinolophe, de Tanguy Stoeckle, et pour finir construction de 18 gîtes à chauves-souris. Sûr, les enfants sont incollables maintenant !

Appui technique à la contractualisation sur le site Natura 2000 « Vallée du Lampy » : visite du patrimoine bâti du domaine de Peyremale

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Le 19 octobre, Jean Muratet a inspecté les différentes annexes de la ferme afin de déterminer leurs potentialités pour les chauves-souris. Un Grand Rhinolophe en transit a pu être identifié, et des traces de guano observées en plusieurs endroits. Des pipistrelles ? Ce sera à confirmer avant d'envisager des contrats Natura 2000 pour l’aménagement des combles et la préservation des arbres à cavités, qu'il faudra également prospecter.

Dans les Platanes de Bram

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Dans le cadre du contournement routier de la ville de Bram, le Département a déposé une demande de dérogation exceptionnelle pour destruction et capture d’espèces protégées, altération et destruction de milieux de repos et de reproduction d’espèces protégées auprès du Comité national de la protection de la nature (CNPN), au titre de l’article L. 411-2 du Code de l’environnement. En effet, 20 platanes vont être abattus, dont 13 qui présentent un potentiel pour les espèces cavernicoles. Parmi ces espèces, 6 concernent potentiellement des chauves-souris (Chiroptères). Ecodiv a été retenue au titre de la mesure d’évitement MER3 : « Préservation des espèces cavernicoles dans les platanes » en vue d’éviter la mortalité d’animaux lors de leur abattage. L’intervention a été réalisée en binôme (Jean Muratet et David Richin), tenant compte ainsi de la législation, et à l’aide de matériel professionnel adapté au travail dans les arbres. Toutes les cavités identifiées ont été inspectées à l’aide d’une lampe torche ou d’un endoscope pour les trous profonds, puis obstruées par du papier journal. Une seule s’est révélée avoir été utilisée ponctuellement par une espèce de Chiroptère. Lors de l’abattage des arbres et en concertation avec les élagueurs, Ecodiv s’est rendue chaque jour sur site, pour contrôler les arbres abattus et récupérer si nécessaire d’éventuels animaux traumatisés et/ou blessés, afin de les relâcher ou de les faire acheminer vers un centre de soins conformément à l’arrêté préfectoral.

Évaluation des incidences concernant la restauration de deux ponts propices aux chauves-souris : Sainte-Colombe-sur-Guette et Escouloubre

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
L’évaluation des incidences a pour but de vérifier la compatibilité d’une activité avec les objectifs de conservation du site Natura 2000. Seuls les projets qui n’entraînent pas d’impact significatif peuvent être autorisés. À ce titre, le Conseil départemental de l’Aude a souhaité mener une étude concernant la restauration de deux ponts potentiellement propices aux Chiroptères (chauves-souris) sur le site Natura 2000 « Haute vallée de l’Aude et bassin de l’Aiguette ». Un contrôle printanier a donc tout d'abord été effectué par Ecodiv : l’objectif consiste à évaluer les potentialités d’accueil des deux ponts et contrôler les anfractuosités durant la phase écologique de transit des Chiroptères. À cette période, les Chiroptères utilisent les fissures profondes comme gîte de repos durant leur phase de migration entre leurs quartiers d’hiver et d’été. Les cavités utilisées au printemps peuvent également servir pour le transit automnal. Malgré un deuxième passage estival, aucune chauve-souris n'a été détectée. Avec l'accord du Département, Ecodiv a retenu certaines cavités et les a fermées préalablement par un morceau de polystyrène, retiré une fois le coulis de béton projeté et durci, afin de préserver la loge. Les cavités non retenues ont été obstruées de nuit après inspection en journée, avec du papier mouillé, pour éviter que des chauves-souris ne s’y installent avant les travaux.
Fil RSS des articles de ce mot clé