ENSemble VI : Autour du Roc

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Le parking du gouffre de Cabrespine nous accueille ce dimanche 10 juin pour une boucle autour du roc de l'Aigle, financée par Carca Agglo, animateur du site Natura 2000 des gorges de la Clamoux. Au menu, une « promenade » paysagère et naturaliste pour découvrir les milieux naturels du site, ainsi que le superbe belvédère du roc de l'Aigle sur la Montagne noire et les Pyrénées. La brochure mentionnait « difficile », les participants n'ont pas été déçus par le temps gris et venté, et surtout le versant nord, au sentier escarpé passant par les mines ! Mais la récompense était là, avec l'Épipactis à petites feuilles, pléthore d'Orchis parfumés ou encore le Grand Rhinolophe, une chauve-souris que nous avons fait en sorte de ne pas déranger...

ENSemble V : Entre Aude et Garonne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Les animations s'enchaînent, il faut dire que c'est le moment le plus propice pour observer la biodiversité ! Rendez-vous cette fois à Seignalens le samedi 9 juin. Aux confins de l’Aude et de l’Ariège, dans le bassin versant de la Garonne, les coteaux de Seignalens abritent des pelouses sèches aux accents méditerranéens, avec le rare Ophrys du Gers, orchidée en limite est de répartition. Le pech Agut nous gratifiera d’une superbe vue sur les Pyrénées !

Expertise « Calotriton » sur la vanne de chasse de la prise d’eau de Badet (commune d’Aragnouet – 65)

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Celle-ci présente en effet une fuite, de par la dégradation du radier situé en aval de la vanne. En 2016, le remplacement du joint d’étanchéité de la vanne a été réalisé, avec un impact minime sur la diminution des fuites. Des travaux ont donc été engagés en septembre 2017 afin de réparer le radier au niveau de la vanne de chasse. La présence du Calotriton ou Euprocte des Pyrénées (Calotriton asper), espèce protégée à fort enjeu, s’avérant potentielle sur la Neste de Badet, des mesures (évitement et réduction) ont été proposées préalablement au travaux afin de conclure quant à l’absence d’incidences résiduelles sur son habitat et les individus potentiellement présents. En cas de présence de l’espèce, une capture et un déplacement des individus doivent être réalisés. Le relâchement doit alors se faire dans un secteur favorable en amont (et non en aval de l’ouvrage afin d’éviter de fractionner la population). Afin de réaliser cette prestation, EDF, en lien avec le bureau d’études ING’EUROP en charge du dossier, a pris attache auprès d'Ecodiv et de Jean Muratet, herpétologue reconnu et familiarisé à la recherche du Calotriton des Pyrénées, pour réaliser cette prestation dans les meilleures conditions.

ENSemble IV : « Le Bram des grenouilles » !

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Nous retrouvons les amis de l'Aude au Nat' le samedi 20 mai à Bram pour une coanimation sur d'anciens sites d’exploitation de sable et des mares compensatoires nouvellement créées suite à la déviation. Découvrons comment développement économique et préservation de la biodiversité peuvent coexister (promis, c'est possible, si si!).

Dans les Platanes de Bram

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Dans le cadre du contournement routier de la ville de Bram, le Département a déposé une demande de dérogation exceptionnelle pour destruction et capture d’espèces protégées, altération et destruction de milieux de repos et de reproduction d’espèces protégées auprès du Comité national de la protection de la nature (CNPN), au titre de l’article L. 411-2 du Code de l’environnement. En effet, 20 platanes vont être abattus, dont 13 qui présentent un potentiel pour les espèces cavernicoles. Parmi ces espèces, 6 concernent potentiellement des chauves-souris (Chiroptères). Ecodiv a été retenue au titre de la mesure d’évitement MER3 : « Préservation des espèces cavernicoles dans les platanes » en vue d’éviter la mortalité d’animaux lors de leur abattage. L’intervention a été réalisée en binôme (Jean Muratet et David Richin), tenant compte ainsi de la législation, et à l’aide de matériel professionnel adapté au travail dans les arbres. Toutes les cavités identifiées ont été inspectées à l’aide d’une lampe torche ou d’un endoscope pour les trous profonds, puis obstruées par du papier journal. Une seule s’est révélée avoir été utilisée ponctuellement par une espèce de Chiroptère. Lors de l’abattage des arbres et en concertation avec les élagueurs, Ecodiv s’est rendue chaque jour sur site, pour contrôler les arbres abattus et récupérer si nécessaire d’éventuels animaux traumatisés et/ou blessés, afin de les relâcher ou de les faire acheminer vers un centre de soins conformément à l’arrêté préfectoral.
Fil RSS des articles de ce mot clé