Une grosse année ENSemble !

Rédigé par Admin - - Aucun commentaire

Cette année encore, Ecodiv n'a pas chômé au sein de ce programme du Département et du PNR de la Narbonnaise, bénéficiant d'une magnifique couverture entre avril et novembre... elle était même un peu partout !
Pour le PNR, le mois d'octobre a été très dense en raison du report de plusieurs balades, dû à un certain confinement en avril... Le 6 octobre, nous étions à Boutenac toute la journée pour le désormais traditionnel circuit des combes par la chapelle, toujours en partenariat avec la sympathique association des Amis de la chapelle (qui offre l'apéritif lors de la pause pique-nique devant le superbe site de la chapelle). Le 8 octobre après-midi, nous voilà à Peyriac-de-Mer pour « un étang dans l'étang », c'est-à-dire la découverte du fabuleux étang du Doul, enchâssé dans l'étang de Bages-Sigean et à la salinité exceptionnelle ! Toute la journée du 9, cap sur Montséret pour une boucle passant par le belvédère de l'ancien château, où se niche également le protégé Géranium fétide, espèce endémique de la France et de l'Espagne ! 

Merci à Madame le Maire et à son adjoint de s'être spontanément joints à nous, ce n'est pas fréquent. Enfin, une soirée a été organisée le 9 octobre à Peyriac-de-Mer, coanimée avec notre ami Jamy Delrieu de l'association Stimuli. Intitulée « Les chauves-souris, « stars » de la nuit ! », elle a permis à un public familial de profiter du ciel nocturne pour découvrir les chauves-souris, observer et compter les étoiles de façon originale. Bon, en fin de soirée sur les berges de l'étang, ça pelait un peu !
Pour Gée Aude, la balade « Dans les pas du député » s'est déroulée le 30 mai à Castelnaudary. Au bord du canal du Midi, les domaines de Donadéry, des Cheminières et le moulin du Vivier sont un étonnant havre de nature, œuvre du député Eugène Mir... Le 27 juin, nous avons profité toute la journée d'une balade autour du seuil de Naurouze, entre canal, rigole de la Plaine et butte de Montferrand, malgré un temps frais et couvert. Avec une nouvelle fois comme récompense un goûter local mémorable, offert par le Pays lauragais ! Le 31 juillet, direction Labécède-Lauragais pour une nouvelle animation conjointe avec Stimuli, sur les étoiles et les chauves-souris. Le 2 octobre, nous avons failli « bramer de joie sous les étoiles » à Rivel, mais le Cerf en a décidément autrement pour la deuxième année... la faute à une météo une nouvelle fois capricieuse. Monsieur Cerf n'aime pas le vent ! Heureusement, Jamy a tenu en haleine son public dans le cadre enchanteur de la chapelle Sainte-Cécile. Et le 8 octobre au matin, nous étions sur Cascastel-des-Corbières pour présenter le nouveau sentier « Timon lepidus » dédié au Lézard ocellé et réalisé par Ecodiv grâce à un partenariat avec la cave coopérative et le Département. Très peu de monde malheureusement, malgré de splendides couleurs automnales. Si une jeune Couleuvre vipérine s'est manifestée, il a fallu attendre l'après-midi à Peyriac pour voir le Lézard ocellé, quelle ironie !

Pour Carcassonne Agglo, nous nous sommes retrouvés le 6 juin à Lastours pour une ascension en covoiturage jusqu'au hameau de Sériès... le bout du monde ! De là, les belvédères époustouflants se sont succédé, ainsi que les milieux naturels très variés du site Natura 2000 « Gorges de la Clamoux ». Après 300 mètres de dénivelée, la boucle autour du Moun Simel a été bouclée dans la bonne humeur ! Le 27 octobre, rebelote devant l'abbaye de Villelongue pour une très agréable balade au cœur du site Natura 2000 « Vallée du Lampy »... même si là il s'agissait de la Vernassonne ! De plateaux en combes secrètes, les participants ont pu découvrir l'extraordinaire richesse des lieux.

Pour le site Natura 2000 des collines de la Piège, animé par la communauté de communes Castelnaudary Lauragais audois, ce ne sont pas moins de 3 animations qui ont été réalisées : à Payra/Hers le 29 mai au départ de l'exploitation laitière La Marg'Aude, Molleville le premier août le long des anses de la Ganguise (quel buffet offert par la mairie !) et toute la journée à Belflou le 2 octobre, où nous avons de nouveau profité de la Ganguise et d'une pause pique-nique au sein du camping.anciennement appelé « Le cathare », fraîchement repris sous le nom « Cap Ganguise ». Encore merci au propriétaire pour son accueil !

De nouvelles études botaniques pour Calidris

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Cette année encore, David et son frère Laurent (intervenant en sa qualité de microentrepreneur) ont réalisé la partie botanique de certaines études d'impacts confiées à Ecodiv par la société Calidris.  La période de terrain a été très dense du printemps à l'automne, en raison du nombre de passages à effectuer sur un même site ! Au menu, les communes de Montcuq (oui, le célèbre village du Lot !), Quillan, Port-la-Nouvelle, Narbonne, Boucoiran, Lespignan, Saint-Jean-du-Pin, Prévenchères et même Saint-Paul-de-Tartas dans la Haute-Loire. 

Si la plupart des projets sont photovoltaïques, celui de Port-la-Nouvelle s'inscrit dans l'extension du port autonome, projet des années 1970 remis au goût du jour. Espérons que ces inventaires seront pris en compte le mieux possible dans le cadre de la fameuse démarche ERC : « éviter, réduire, compenser » ! Car ce sont des milieux souvent très riches que nous avons prospectés, avec de nombreuses espèces patrimoniales. Les citoyens pourront accéder à ces données lors des enquêtes publiques, afin d'exprimer leur sentiment.


Ecovid sur les sites Natura 2000 : massif de la Clape et sur le cours inférieur de l’Aude

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Ecodiv a été selectionné par le Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée (PNRNM), afin de suivre et inventorier les  Chiroptères sur les sites Natura 2000 :  massif de la Clape et sur le cours inférieur de l’Aude. Ce suivi aura permis de mettre en évidence deux nouveaux gîtes d’importance pour la conservation des chauves-souris (domaine de L’Oustalet, avec principalement une colonie de parturition de Grands Rhinolophes, et grotte de Las Caounos II, avec une colonie mixte de Grands Rhinolophes et de Murins à oreilles échancrées). 


Sentier de découverte du Lézard ocellé : Bienvenue à Cascastel des Corbières, dans l’arrière-pays Audois !

Rédigé par Admin - - Aucun commentaire
Au départ de la cave coopérative de Cascastel, vous découvrirez un paysage insoupçonné, un patrimoine rénové, transmis par les générations passées... Une jolie balade de 2,6km en immersion au milieu des vignes, en suivant un sentier balisé avec des panneaux d’informations mettant en évidence les actions des vignerons de Cascastel pour la préservation de la biodiversité et notamment du dragon des garrigues, le lézard ocellé « Timon lepidus ».

D'un format court 1 heure et sans engagement physique il peut être parcouru par tous : l'occasion de réunir petits et grands enfants pour une sortie en plein air. Et pour finir en beauté, rien de tel qu’une dégustation des belles cuvées des Vignerons de Cascastel ! 









Cave coopérative de Cascastel-des-Corbières et protection du lézard ocellé

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire


La cave coopérative de Cascastel-des-Corbières, dans l'Aude, restaure les murets où niche le lézard ocellé, une espèce menacée. Une cuvée spéciale a été lancée pour aider au financement de l’opération.

Le lézard ocellé, le plus gros lézard d’Europe, est classé vulnérable en France, selon la liste rouge nationale de l’Union internationale pour la conservation de la nature, à cause de pratiques agricoles intensives et de la disparition d'un habitat favorable. Impliquée depuis 2014 vers une viticulture plus raisonnée, dans le cadre d’une démarche de Respect de l’être humain, de la vigne et de l’environnement (Rêve), la cave coopérative de Cascastel-des-Corbières a décidé de s’engager à ses côtés. « Nous croisions souvent des lézards ocellés et nous avons décidé de nous focaliser sur cette espèce », explique Atmann Afanniss, le directeur de la coopérative.

Pour cela, la cave a pris contact avec les spécialistes de l’association herpétologique de Provence Alpes Méditerranée et l'association audoise de préservation de l’environnement Ecodiv. Après deux ans d’inventaire, ils ont conclu que « sur le territoire, le lézard ocellé niche dans les murets, l'abri idéal pour hiberner et prendre de la hauteur pour chasser », raconte le vigneron. Or un tiers de ces murets sont en mauvais état.
Restaurer les murets en pierres sèches

Pour préserver Timon Lepidus (le nom scientifique du lézard ocellé), les membres de la cave coopérative de Cascastel-des-Corbières ont donc entamé l'an dernier la restauration de ces murets, avec l’aide de l'Esat l'Envol de Narbonne. En fin d'année, ils y consacreront à nouveau deux semaines. « C'est une opération à long terme, qui constitue le fil rouge de notre action de sensibilisation à l'environnement des vignerons et vigneronnes », explique Atmann Afanniss, le directeur. 35 des 50 membres de la coopérative ont aussi signé une charte où ils se sont engagés à adhérer aux études menées sur leurs parcelles et à laisser des bandes enherbées aux abords des murets pour favoriser la présence d’insectes dont le lézard raffole.

Le département de l'Aude soutient financièrement la campagne de restauration des murets à hauteur de 80 %. Pour financer les 20 % restants, la cave a lancé la cuvée Timon Lepidus : 4 000 bouteilles vendues 10 € l'unité, dont 1 € par bouteille pour le projet.



Biodiversité et mobilisation citoyenne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Avec plusieurs autres associations, Ecodiv a été retenue dans le cadre de cet appel à projets mené par le Graine Occitanie. Sa finalité ? Concourir à une meilleure connaissance de la nature et de la biodiversité par les citoyens de l'Occitanie, et permettre ainsi la mobilisation de la société civile, au travers de comportements responsables et respectueux du vivant. À cette fin, des échanges ont été menés pour évaluer et si nécessaire adapter les formats et méthodes d'intervention pédagogique. Finalement, c'est vrai qu'il n'y a pas tant que ça d'associations naturalistes dans les réseaux d' « EEDD » (éducation à l'environnement et au développement durable), elles sont plutôt investies dans les inventaires. À Ecodiv, on fait les deux... et on aime beaucoup !

Création d’une zone d'aménagement concerté (ZAC) sur la commune de Névian

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
La communauté d’agglomération « Le Grand Narbonne » souhaite procéder à la création d’une zone d'aménagement concerté (ZAC) sur la commune de Névian. 
Dans le cadre de ce projet, le bureau d’études CAPSE a été mandaté pour la réalisation du diagnostic faune-flore, incluant la séquence ERC. 

Afin de rendre ce projet le plus exemplaire possible et garantir au maximum sa qualité écologique, l’association ECODIV et son expert Jean MURATET ont été mandatés pour la réalisation du volet herpétologique


Les ripisylves de la Vernassonne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Après avoir fourni une première étude sur la présence du Vison d'Amérique le long de la Vernassonne, Ecodiv est de nouveau sollicitée par Carcassonne Agglo, structure animatrice du site Natura 2000 « Vallée du Lampy », pour améliorer la connaissance des ripisylves de cette même rivière, dans un but de contractualisation. En effet, l'imposante surface du site n'a pas permis une analyse fine des différents habitats (milieux naturels) présents lors de l'élaboration du document d'objectifs (plan de gestion) en 2014. 

Il est donc important de vérifier quels sont les linéaires en habitat d'intérêt communautaire, entendez par là « d'intérêt européen », car ces milieux sont éligibles à certaines mesures en partie financées. Les prospections, menées au plus près des 20 kilomètres de la rivière entre septembre et octobre, ont permis de confirmer la grande diversité de milieux présents – l'aulnaie-frênaie et la frênaie oxyphylle en tête - et d'en découvrir de nouveaux, comme une vieille châtaigneraie et de spectaculaires cascades et affleurements rocheux dans les gorges en aval de Saissac. Heureusement que les eaux étaient encore basses !


Projet ZHMN

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

La Montagne noire audoise, comme l'ont montré les inventaires réalisés par le SMMAR, comporte un nombre conséquent de zones humides de divers types et surfaces. La grande majorité de celles-ci se trouvent dans des exploitations agricoles d'élevage. Conscientes des enjeux liés à ces milieux rendant de nombreux services écosystémiques (hydrologie: prévention des inondations et soutien d'étiage, réservoirs de biodiversité, intérêt paysager...), la chambre d'agriculture de l'Aude, lachambre régionale d'Occitanieet l’association ECODIV proposent de travailler en synergie afin de lancer un projet de mise en valeur et de gestion durable des zones humides de la Montagne noire audoise.
D’une durée de 12 mois, le projet visera dans un premier temps à analyser le contexte local, à tester et proposer un cadre méthodologique et de conventionnement avec deux éleveurs (2 exploitations « tests » seront choisies pour lancer les travaux : 1 ovin, 1 bovin) puis dans un second temps à développer l’opération avec 4 nouvelles exploitations pour tester la méthode
À l’issue de cette phase, il pourra être proposé en phases 2 de former les exploitants, d’accompagner des travaux de restauration des zones humides, et de communiquer sur les actions réalisées



Fil RSS des articles de cette catégorie