Mesures d'évitement et de réduction en faveur du Lézard ocellé vis-à-vis du projet photovoltaïque d'Alzonne (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Avant que le parc ne soit réalisé, Ecodiv intervient entre le 1er et le 11 novembre (fin de période d’activité de l'espèce) pour procéder à un effarouchement / déplacement des individus de Lézard ocellé dans la zone d'emprise des travaux. Les autres espèces de Reptiles trouvées sont évacuées vers les milieux favorables à proximité. Sont enlevés mécaniquement et manuellement tous les éléments naturels et anthropiques pouvant servir de refuge au Lézard ocellé sur la zone d’implantation du parc : palettes, tas de pierres et de déchets verts, etc., temporairement entreposés sur un secteur à enjeux naturalistes nuls à faibles, afin d'être réemployés ultérieurement pour la création des gîtes artificiels.

Un diagnostic écologique et des préconisations de gestion pour le « point 700 »

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Dans le cadre du site Natura 2000 des gorges de la Clamoux, l’association Ecodiv a été missionnée par Carcassonne Agglo afin de réaliser, à partir de la bibliographie existante, une analyse de la situation sur site, un diagnostic écologique et des préconisations de gestion au niveau du « point 700 » du sentier de randonnée dénommé « Roc de l’Aigle », sur la commune de Trassanel (Aude). Aux alentours de ce « point 700 », le sentier montre en effet d’importants signes d’érosion (d’origine pédestre, cycliste et motorisée) et de divagations anarchiques, ce qui fragilise la flore et l’habitat d’intérêt communautaire répertorié à cet endroit dans le document d’objectifs : les « matorrals arborescents à Juniperus phoenicea » (5210-3).

État initial herpétologique pour le projet de renouvellement et d'extension d'une carrière : La Palme et Port-la-Nouvelle (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
5 espèces de Reptiles sont contactées par Ecodiv, soit une de plus par rapport à l'étude d'impacts datant de 2016 : et pas des moindres car il s'agit du Lézard ocellé ! Le Seps strié, la Couleuvre de Montpellier, le Psammodrome algire et la Tarente de Maurétanie ferment la marche.

Étude des enjeux concernant le Lézard ocellé, Banyuls-dels-Aspres

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Étude des enjeux concernant le Lézard ocellé sur le projet photovoltaïque du Mas d'En Ramis à Banyuls-dels-Aspres (Pyrénées-Orientales). Suite à une recommandation de la Mission régionale d’autorité environnementale (MRAe), laquelle se base sur l'étude d'impact affirmant que le Lézard ocellé n'est pas potentiel au sein de la zone d'implantation en l'absence de gîtes adaptés, mais notant la présence avérée et en forte densité de Lapin de garenne, dont les terriers constituent des gîtes favorables au Lézard ocellé, un nouvel inventaire spécifique et complémentaire est commandé par le bureau d'études Lartiffex à Ecodiv à l’automne. Bingo, Jean Muratet trouve l'espèce : les enjeux sont forts.

Suivi herpétologique pour le projet de renouvellement et d'extension d'une carrière sur les communes de La Palme et Port-la-Nouvelle (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Des terrains compensatoires doivent être rouverts en veillant à conserver une mosaïque d’habitats naturels et des lisières favorables, aux Reptiles notamment. En vue de l'évaluation des actions de gestion de ces milieux naturels, un état initial de la richesse et diversité spécifique est demandé pour chaque groupe d’espèces visé par la dérogation (Reptiles et Oiseaux), pendant (chaque année les 5 premières années, puis tous les 5 ans) et après la restauration (jusqu'à l'année N+30, soit 2048). Dans ce cadre, Ecodiv est missionnée pour mener à bien l’état initial des Reptiles sur la surface de compensation, soit environ 40 hectares.
Fil RSS des articles de cette catégorie